top of page

Raison d'être de l'association

L'Effet Mouche a un rôle d'animation sociale, en sensibilisant, accompagnant, agissant pour un développement des compétences de chacun et un décloisonnement des personnes, dans un but de développer le pouvoir d'agir.

Les valeurs sont celles de l'éducation populaire, de la transition écologique, de la bienveillance envers soi-même et les autres, de la participation.

Notre programme

Un projet d'éducation populaire : prendre conscience de son pouvoir et l'utiliser !

A l'Ecole des Possibles, nous changeons de paradigme, nous ne proposons pas une pédagogie toute faite, prête à exécuter.

Bien sûr nous avons des affinités avec les pédagogies actives, et avons en ligne de mire la liberté et l'autogestion.

Ah Freinet et la pédagogie de projet...Ah Maria Montessori qui fait jaillir la source, la soif d'apprendre et la détermination... Oh toi Laurent Ott, merci d'être venu à Nancy nous rappeler que la pédagogie est sociale, elle démarre de l'ici et maintenant de chacun.

Quelle similitude avec les diverses réflexions de Bernard Collot autour de l'école du 3ème type (pas celle où l'enfant est un sujet que l'on rempli de savoirs, mieux que celle où on le rend acteur de ces savoirs.

 

Mais l'école où chacun peut agir sur les activités, le lieu de vie, le cadre quoi, pour qu'il devienne un véritable acteur).

 

C'est parti pour un tâtonnement expérimental, activités proposées et progressivement des activités libres ; c'est parti pour l'apprentissage de la liberté, l'apprentissage à re-devenir soi-même.

Cela se fera pas à pas ou par bonds de géant, on verra ! On ne peut pas demander aux enfants d'un seul coup d'agir, de proposer, d’être autonome. En premier lieu on les respectera dans ce qu'ils sont, en tenant compte de leurs besoins, on ne les éduquera pas, non non ! On les accompagnera, les guidera...et ainsi.... ils apprendront...

Notre fonctionnement

Un principe de gouvernance partagée

La gouvernance de l’association et de ses activités s’effectue dans une logique sociocratique :

- les discussions sont basées selon le principe de la communication non violente de Marshall B. Rosenberg,

- les décisions sont collectives et prises par consentement, tel que définit par l’Université du Nous :

« Là où, pour agir, le consensus exige que tous les participants à une décision soient unanimes, le consentement se contente du fait qu’aucun membre n’y oppose d’objection raisonnable.  Une objection est jugée raisonnable si elle bonifie la proposition à l’étude ou l’élimine complètement. L’objection n’est plus synonyme d’obstruction mais d’identification de limites, de tolérances qui deviennent les conditions de réalisation de la proposition. 

Le processus permet de faciliter l’identification de ces conditions et la mise en pratique des décisions.»

 

L’association fonctionne avec 3 niveaux de gouvernance :

• Une Agora consultative

• Un Conseil de Fonctionnement décisionnel des grandes orientations

• Un Bureau qui administre 

L'idée de l'école c'est ça : 

Des apprentissages informels, libres et autonomes, inspirés de Bernard Collot

Créer de l'interaction avec l'environnement et les autres pour déclencher les apprentissages

Ce lieu est ouvert pour une classe unique d’une vingtaine d’enfants maternelles et primaires, avec l’idée de mélanger les âges, car on apprend des autres, de l’entraide. Expliquer permet de consolider ses acquis. Observer les plus grands suscite l’envie d’apprendre et le permet déjà. ​

Ateliers en pleine nature, jardinage, cuisine des produits cultivés, compost, mini ferme pédagogique, travail du bois, participation aux tâches quotidiennes, arts, poterie, peinture, danse, musique, débat philosophique, yoga et relaxation… toutes ces activités et beaucoup d'autres encore sont prétextes pour apprendre les mathématiques, le français, l’histoire, la biologie, ou encore les sciences… Créer du lien entre le concret et le concept, car on apprend mieux en manipulant, en travaillant collectivement et en faisant du lien avec la vie.

Poser le cadre pour offrir un espace de liberté

Les activités tiennent compte des motivations intrinsèques des enfants pour les rendre librement acteurs de leurs apprentissages. L’enjeu est de nourrir leur curiosité, qui est le moteur des apprentissages. Mieux que quiconque, ils savent ce qu’ils ont besoin d’apprendre et comment, à un rythme qui leur est propre.

Une trilogie de valeurs qui fait sens

La bienveillance

Les facilitatrices -teurs, par leur posture d’accompagnement et la médiation, installent un climat de bienveillance, de joie, d’entraide, générateur de confiance et propice à l’acquisition de nouvelles compétences.

Apprendre à faire société

Puisque nous sommes convaincus que l'école doit aussi être le lieu de formation pour de futurs citoyens éclairés sur les questions sociétales et sociales les méthodes de l'éducation populaire sont employées. Développer des savoir-faire et savoir-être pour trouver sa place dans la société et faire société. Sur le modèle des écoles démocratiques, périodiquement il y a des cercles de parole et des instances de décision où ceux qui y vivent peuvent s’exprimer et décider, où l’on fait preuve d’intelligence collective pour des décisions mûries, pensées, intelligentes, consenties. Ainsi la citoyenneté ne sera pas un concept, mais un vécu.

Devenir être éco-citoyen

Avoir conscience que la nature est précieuse, que dans un écosystème, tout est interdépendant… et agir en fonction. Les lieux sont gérés de façon à minimiser l’empreinte écologique : toilettes sèches, énergie solaire, permaculture, recyclage...

*Un fonctionnement démocratique et participatif, ouvert sur le monde

Au sein de l’association gérant l’école, la gouvernance et la gestion sont participatives, intégrant ainsi directement les parents dans les décisions stratégiques de l’école.  

L’encadrement sera assuré par des adultes facilitateurs, en l’occurrence les fondatrices du projet. Avec aussi l’intervention de bénévoles, parents ou non, qui viendront en renfort, ou feront des ateliers de théâtre, de yoga, de jardinage, de menuiserie…

 

L’Espace école, pourrait aussi être le lieu d’autres activités, hors temps scolaire, tel un café-citoyen, avec par exemple des soirées à thème, cafés ou cinés-débats, ateliers arts pour les adultes, soirée tartines et boissons locales, expositions, concerts… 

bottom of page